Partagez | .
 
The hardest subjects are the best to understand

Demande de don - Beliana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

administrator de la muerte

avatar

administrator de la muerte
Hiboux envoyés : 191
Avatar : Juno Temple
Maison : Poufsouffle.


MessageSujet: Demande de don - Beliana   Jeu 25 Déc - 23:56

Beliana P. Malefoy a écrit:
Bonsoir, bonsoir

Ϟ Quel don souhaitez-vous obtenir ?
Celui de Fourchelang.

Ϟ Votre don est-il recensé au ministère ?
Non. Pourquoi le serait-il ? Il est ce que l'on ne souffle pas, ce que personne ne sait à son sujet. Il est cet héritage improbable. Tout autant que le fait que Beliana soit une femme et non un homme. Ce reproche assassin que son père lui a toujours voué, sans avoir conscience que sa fille portait la preuve avérant un lien de parenté avec Salazar Serpentard. Elle qui n'est, de par son sexe, nullement l'héritière de la famille.

Ϟ Pourquoi voulez-vous ce don ? Qu’est-ce qu’il apportera à votre personnage ?
Ce don apporterait plus de complexité à Beliana. En effet, elle est la première descendante de cette nouvelle génération de Malefoy, et si elle avait été un homme, ce serait elle, et non Abraxas que l'on mettrait en avant. Ce qu'elle a du mal à digérer... de fait, parce que son père a tenté de la tuer quand elle était bébé, et qu'il n'a jamais cessé de lui reprocher d'être une fille. Elle aurait voulu être un homme... elle l'aurait tellement souhaité. Mais ce que le monde ne sait pas, c'est qu'elle parle aux serpents. Un talent qui serait précieux dans le fait de presque prouver que les Malefoy sont effectivement liés aux Serpentard. A moins que cela ne vienne de sa mère, mais ça... Le truc étant, c'est qu'elle reste une fille, et qu'elle en veut à son cousin, elle lui reproche d'être responsable, par sa naissance, d'avoir provoqué toute la haine de son père à son encontre. Et le fait qu'elle sache parler Fourchelang la rendrait plus amère dans le sens où elle aurait dû être la véritable héritière, et pas reléguée au second plan parce que c'est une fille. Du coup, elle garde ça secret, elle rumine... et elle entend les murmures du basilic, elle le perçoit, mais elle ne l'écoute pas, elle y reste sourde. Pourtant, elle soupçonne Jedusor, aimant malgré tout ce qu'il dit, espionnant pour son propre compte, mais le rejetant parce qu'il a pour allié ce cousin honni.

Ϟ Comment votre personnage a-t-il eu ce don ? Un rp décrivant l’obtention du don est nécessaire.
Journée ombrageuse dont les lourds nuages surplombaient l'univers trop vaste de la petite fille à la chevelure si blonde qu'elle en semblait presque blanche sous l'éclat taciturne de l'astre du jour, éveillant des reflets plus neigeux que solaires. A la regarder s'approcher ainsi de la falaise sous le regard indifférent d'un paternel qui se détourna, se moquant du sort de cette progéniture qui avait ravagé le nid qui aurait pu lui apporter un véritable héritier plutôt que cette geignarde dépourvue de testostérone. A la regarder déambuler sur l'herbe verte qui délaissait quelques gouttelettes à même la chair laiteuse de la gamine... il ne faisait aucun doute qu'elle faisait parti de la digne famille des Malefoy. Mais elle avait eu le malheur d'être une fille, mais aussi de priver sa mère de la possibilité d'avoir d'autres enfants. La magie n'y pouvait rien, la sentence était tombée comme un couperet alors qu'il scrutait le visage endormi du bébé qu'il avait alors tenté d'étouffer sans l'ombre d'un scrupule. Sa large main, sa chevelure trop blanche retombant sur ses joues tel un rideau de pluie mêlée de neige, s'était empressée de recouvrir à la fois les lèvres et le nez du nourrisson dès le cortège médical disparu. L'instinct maternel lui sauva alors la vie, laissant celle à la chevelure si sombre se dresser face à son époux en le menaçant de pire s'il venait à la priver de sa fille, de son enfant, s'il n'était pas désireux de l'accueillir de son côté. Mais la perfidie avait continué à souffler, à ramper sur les chairs trop pâles et si semblables à la fois, d'un père accusant une toute petite poupée d'être la cause de ses malheurs, quand son cadet, lui, était parvenu à avoir un fils. Un héritier... et lui il n'avait que ça. Ce futur utérus qu'il serait contraint de brader ou de vendre, mais qui ne lui rapporterait aucunement le prestige de son propre père. Aussi, si elle pouvait mourir d'un accident, ne s'en porterait-il pas plus mal. Peut-être était-ce la raison de l'acquisition de ce manoir situé sur des falaises donnant sur une mer se fracassant régulièrement sur les pierres escarpées, tandis que son frère récoltait le futur honneur d'être celui qui hériterait du manoir familial. La honte crevait chacun de ses pas, oppressait son être, dévorait son cœur, avalant chaque tendre sentiment qu'il pourrait porter à la si délicate petite silhouette qui se rapprochait dangereusement du bord du haut de ses quatre hivers. Inconsciente, elle s'avançait, désireuse d'attraper cette fleur qui poussait de la plus impensable des manières, si belle et à la fois si imprenable, elle réclamait cette douceur pour l'offrir à sa mère. Car si Beliana ressentait le rejet de son père à son encontre, elle savait pourtant combien celle qui l'avait mise au monde l'aimait, manifestant ses sentiments, la berçant la nuit venue, la rassurant alors qu'elle manquait pourtant d'assurance. Petite princesse échouée dans une famille qui la haïssait, son oncle, sa tante, et même ce cousin finirait par grandir en la détestant par la faute de son père, ce paternel qui lui reprochait dans de choses alors qu'elle n'était responsable que d'avoir été dotée de la vie, de ce souffle qui faisait se soulever son torse à un rythme régulier, sous ce pincement de lèvres tandis qu'elle se penchait et que... "Inconsciente." persifla une voix qui lui fit changer de priorité, son attention se tournant vers celui qui venait de lui parler, tandis que son visage se retrouvait nez à nez avec un serpent. "Tu parles ?" s'étonna-t-elle en dardant deux perles bleutées dans sa direction, aussi étonnée que dénuée de peur, sans doute grâce à son jeune âge. "Tu m'entends... ?" reprit le rampant. "Oui !" s'exclama-t-elle en laissant un léger rire enfantin accompagner ses paroles. Elle ignorait pourquoi... tout autant que les paroles ne pourraient s'esquiver de ses lèvres, tandis qu'elle tendait la main en direction du serpent sans ajouter un autre mot, la tête à la langue fourchue se hissa pour tenter de l'atteindre à son tour, comme s'il tentait de venir la mordre, à l'instant où un sort le frappa, le projetant plus loin, poussant l'animal à sang froid à se sauver dans les hautes herbes voisines. "Maman ! L'était gentil !" protesta-t-elle tandis que sa mère venait la prendre dans ses bras, déposant un léger baiser sur le front trop pâle de sa fille. "Non Bela, les serpents sont dangereux, tout comme cette falaise. Je ne veux plus que tu t'en approches, tu m'as comprise ?" déclara calmement sa mère tout en entrainant la petite fille dans ses bras loin de ce qu'elle prenait pour des dangers, alors que l'un d'eux était ce précieux héritage oublié, dilué dans leur sang depuis des générations et qui venait de réapparaître de manière aussi improbable que le fait qu'elle soit une fille dans cette descendance presque exclusivement masculine. Non pas pour en faire une héritière... simplement pour lui offrir une impensable compensation.

Ϟ Quelle utilité votre personnage fait-il de son don ? Un rp décrivant l’utilisation du don est nécessaire.
Morte. La vérité se murmurait sur les lèvres diverses de l'école, mais également dans les couloirs de l'université. Une élève était morte, mais elle ne faisait pas parti de la meilleure partie. Un avantage sans aucun doute, tout autant que le fait que le soit disant responsable avait finalement été renvoyé. Mais elle ne parvenait à y croire, d'une part, celui-ci ne semblait pas assez intelligent pour avoir pu préméditer une telle chose. Et sa manière de clamer être innocent... Il aurait pu être le coupable, défendre sa liberté n'aurait rien eu de surprenant, mais une chose la dérangeait tandis qu'elle terminait de mettre la dernière touche à la coiffure qui serait la sienne... les voix. Celles qui provenaient des murs et qui la feraient être qualifiée de folle si elle venait à en parler à qui que ce soit. Mais elles existaient, à la fois familières et étrangères, elles les percevaient comme autant de caresses lors de songes écourtés par le murmure qui s'élevait. Hagrid ? Responsable de tout ceci ? Non, elle n'y croyait pas, l'accusateur était trop parfait pour ne rien avoir à cacher, mais le semi-géant n'avait aucun intérêt pour elle, il ne méritait donc nullement son aide. La lui accorder n'aurait pour effet que de la laisser être une traitre, et surtout, quelle preuve avait-elle autre que les voix ? Parfois... Parfois... comme en cet instant, à scruter son reflet dans le miroir, elle se disait qu'elle devenait folle, qu'elle aurait dû écouter sa mère autrefois, qu'elle aurait dû rester éloignée des serpents et des falaises, mais c'était impossible, pas lorsque le précipite était si attirant et que l'animal était revenu s'entortiller autour de sa jambe pour l'empêcher de trop s'en approcher, et de prendre ce risque qu'elle comprendrait bien des années plus tard. Elle aurait pu tomber et se briser la nuque. Elle aurait pu... tout autant qu'elle avait saisi que sa folie ne devait sûrement pas en être une. Fourchelang, voici ce qu'elle maîtrisait, qualité qui aurait ravi son père, mais elle avait appris à le haïr, à le craindre, à trébucher en sa présence quand ses doigts s'étaient nimbés accidentellement du carmin de son sang. Tout comme elle pouvait détester son cousin qu'elle jalousait tellement, celui qui hériterait de tout parce qu'il était un homme. Ce qu'elle pouvait vomir sa condition de femme, celle qui faisait d'elle un simple incubateur pour un futur fœtus, la progéniture d'un autre sang pur qui aurait gagné les faveurs de son père, à défaut des siennes. Non... il était hors de question que son paternel prenne cette ultime décision, elle serait cette garce insupportable si l'envie lui prenait de lui choisir un époux sans la consulter. Lui qui ignorait combien sa fille, sa si inutile descendance, dissimulait un secret plus précieux que jamais. Sa folie, son étourdissant talent qui la laissa s'esquiver de la salle de bain pour rejoindre ses camarades et se rendre en cours. La tour de l'université... quelque chose de dérangeant y croupissait, cela rampait sur sa peau, la rendant sensible à ce léger malaise, alors qu'elle-même ne touchait pas à la sombre magie, simplement à l'excellence du club de Merlin à travers le talent de ses potions. La tête haute, le menton fièrement relevé, elle traversa un couloir comme il en existait tant, quand un soupir trop familier, l'écho songeur d'un animal piégé dans les murs du château la laissa serrer ses doigts sur son uniforme qu'elle froissait par la même occasion. Mais il valait mieux cela qu'un tremblement involontaire. Elle savait que rien n'était terminé. Elle ressentait comme une envie d'ouvrir ses lèvres et de souffler d'autres paroles, mais elle ignorait à quoi elles ressembleraient. Peut-être était-elle folle. Peut-être... Peut-être... que son regard azuré croisant celui de Jedusor ne put qu'échanger le non aveu de savoir. Elle ne savait pas. Elle ignorait. Mais elle avait besoin de savoir si elle devenait folle, s'il était mêlé à tout ceci, ou si quelqu'un d'autre l'était. Mais en parfaite Malefoy, elle ne laissait l'ombre d'un mouvement la trahir, autre que ses doigts crispés dévoilant la connaissance de cette voix... Son cœur venant se fracasser contre sa poitrine sans parvenir à emprisonner son souffle et à le rendre instable. Parfaitement maîtresse d'elle-même, elle ne put retenir un subtile pincement de lèvres méprisant lorsqu'elle vit Abraxas déboucher à la suite de Jedusor. Le suivait-il ? Était-ce un hasard ? Elle n'y croyait pas, non. Guère plus qu'elle savait qu'aux lèvres finement calculatrices de Tom se pressaient un millier de mensonges trop semblables aux siens. Mais pas assez pour qu'elle parvienne à passer outre sa rancœur et sa haine envers son propre sang, tandis qu'elle bifurquait pour les éviter, refusant de rejoindre par ce chemin la tour, la laissant pénétrer dans un toilette, son cœur étourdit dans sa poitrine, ses doigts venant caresser la pierre si froide du mur, tandis qu'un fin sifflement, qu'elle ne perçut pas comme tel, s'extirpait de ses lèvres. "Qui es-tu ?"


Merci d'avance pour la lecture

_________________


   
Morsmodre  Sanguis.
Le soleil dépliait lentement ses rayons et les hasardait, avec précaution, dans des endroits qu'il ne pouvait atteindre directement, les recourbant à angles arrondis et onctueux, mais se heurtait à des choses très noires et les retirait très vite, d'un mouvement nerveux et précis de poulpe doré. Son immense carcasse brulante se rapprocha peu à peu, puis se mit, immobile, à vaporiser les eaux continentales et les horloges sonnèrent trois coups.
Ϟ L'ECUME DES JOURS Ϟ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

administrator de la muerte

avatar

administrator de la muerte
Hiboux envoyés : 866
Avatar : Kristina Bazan.
Maison : serdaigle.


MessageSujet: Re: Demande de don - Beliana   Ven 26 Déc - 10:45

oui pour moi !

_________________

"before our time has run out"
The world is broken, halos fail to glisten. You try to make a difference but no one wants to listen. Hail, The preachers, fake and proud, their doctrines will be cloud then they'll dissipate like snowflakes in an ocean. Now I've got nothing left to lose, you take your time to choose. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://m-sanguis.forumactif.org

administrator de la muerte

avatar

administrator de la muerte
Hiboux envoyés : 191
Avatar : Juno Temple
Maison : Poufsouffle.


MessageSujet: Re: Demande de don - Beliana   Ven 26 Déc - 12:30

oui aussi Smile

_________________


   
Morsmodre  Sanguis.
Le soleil dépliait lentement ses rayons et les hasardait, avec précaution, dans des endroits qu'il ne pouvait atteindre directement, les recourbant à angles arrondis et onctueux, mais se heurtait à des choses très noires et les retirait très vite, d'un mouvement nerveux et précis de poulpe doré. Son immense carcasse brulante se rapprocha peu à peu, puis se mit, immobile, à vaporiser les eaux continentales et les horloges sonnèrent trois coups.
Ϟ L'ECUME DES JOURS Ϟ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

administrator de la muerte

avatar

administrator de la muerte
Hiboux envoyés : 159
Avatar : caitlin stasey.
Maison : Serdaigle.


MessageSujet: Re: Demande de don - Beliana   Ven 26 Déc - 12:56

Oui pour moi aussi :D

_________________


And then, my agony fades away.
Now he's gone. I don't know why and till this day, sometimes I cry. He didn't even say goodbye. He didn't take the time to lie. Bang bang, he shot me down. Bang bang, I hit the ground. Bang. My baby shot me down.
Ϟ IT'S HOW SUPERHEROES LEARNS TO FLY. Ϟ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

administrator de la muerte

avatar

administrator de la muerte
Hiboux envoyés : 191
Avatar : Juno Temple
Maison : Poufsouffle.


MessageSujet: Re: Demande de don - Beliana   Ven 26 Déc - 12:58

Je lui confirme donc?

_________________


   
Morsmodre  Sanguis.
Le soleil dépliait lentement ses rayons et les hasardait, avec précaution, dans des endroits qu'il ne pouvait atteindre directement, les recourbant à angles arrondis et onctueux, mais se heurtait à des choses très noires et les retirait très vite, d'un mouvement nerveux et précis de poulpe doré. Son immense carcasse brulante se rapprocha peu à peu, puis se mit, immobile, à vaporiser les eaux continentales et les horloges sonnèrent trois coups.
Ϟ L'ECUME DES JOURS Ϟ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

administrator de la muerte

avatar

administrator de la muerte
Hiboux envoyés : 866
Avatar : Kristina Bazan.
Maison : serdaigle.


MessageSujet: Re: Demande de don - Beliana   Ven 26 Déc - 13:00

Oui

_________________

"before our time has run out"
The world is broken, halos fail to glisten. You try to make a difference but no one wants to listen. Hail, The preachers, fake and proud, their doctrines will be cloud then they'll dissipate like snowflakes in an ocean. Now I've got nothing left to lose, you take your time to choose. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://m-sanguis.forumactif.org

administrator de la muerte

avatar

administrator de la muerte
Hiboux envoyés : 178
Avatar : jack harries.
Maison : serdaigle.


MessageSujet: Re: Demande de don - Beliana   Ven 26 Déc - 14:18

Yep. :P

_________________


so, as time wore on, jack grew to be a fine boy, and was to his mother a help and joy; and, one evening, she said, jack, you are my only prop, i must tell you, dear, i'm thinking about opening a shop. (william mcgonagall) +thème ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

administrator de la muerte

avatar

administrator de la muerte
Hiboux envoyés : 418
Avatar : jamie dornan.
Maison : /


MessageSujet: Re: Demande de don - Beliana   Sam 27 Déc - 3:31

Icarus Fawley a écrit:
Yep. :P

+1

_________________


my maledicion take my body and my soul. i wish that it burn in the fire of the hell, but i think that i will go with it, because today, it is a part of me, against my sandstones. i don't want to it, it makes me crazy, mad. my malediction is my drug, my fucking dose of heroin, the dark magic is into my blood. Ϟ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Demande de don - Beliana   

Revenir en haut Aller en bas
 

Demande de don - Beliana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
+ MORSMORDRE SANGUIS. :: 
The beginning
 :: Archives
-